Feuille de style

 

CHARTE

Tout texte présenté au Comité de rédaction des Cahiers Tocqueville est tenu pour achevé par son auteur. La documentation et l’argumentation sont complètes et le tapuscrit se conforme à la feuille de style de la revue, déclinée ci-dessous. Les articles devront compter entre 7 000 et 10 000 mots. Les étudiants de la licence/baccalauréat au mastère/maîtrise peuvent bénéficier d’un format spécifique, compris entre 3000 et 6000 mots. Le format de la recension est limité à 1000 mots.
Le texte soumis au Comité de rédaction est expertisé par le Comité scientifique des Cahiers Tocqueville des Jeunes Chercheurs, composés de jeunes chercheurs, de docteurs et d’enseignants répartis par binômes. Le Comité scientifique accepte le texte sans réserve, l’accepte en demandant des modifications ou des compléments, propose éventuellement des orientations, ou refuse le texte.
Le responsable éditorial (l’un des deux membres du comité de rédaction) synthétise les avis du Comité de lecture et les transmet à l’auteur. L’auteur retravaille son texte, le cas échéant, dans les délais établis avec le responsable éditorial. Il soumet ensuite son texte retravaillé au responsable éditorial, qui le valide, ou non. Un dialogue peut s’ouvrir entre l’auteur et le responsable éditorial pour aboutir à une version satisfaisante pour les deux partis. Les versions finales seront transmises à l’auteur après la publication de la revue.

 

REMISE DU MANUSCRIT

Tout manuscrit déposé auprès du comité de rédaction des Cahiers Tocqueville des Jeunes Chercheurs doit être fourni sous forme de fichiers informatiques Word (.doc, .docx) Si le manuscrit comporte des figures (illustrations, cartes, graphiques, schémas…) :
• fournir les fichiers originaux (TIFF, PNG, JPG) dans un dossier séparé (ne pas les fournir dans un document Word) ; les éventuelles photographies doivent être de haute qualité.
• les numéroter de la même manière que dans le document texte, éviter les noms trop longs (le numéro peut suffire) et les lettres accentuées. L’auteur devra s’assurer que les images sont libres de droits et fournir, soit l’autorisation de reproduction gracieuse, soit les devis ou factures des droits de reproduction préalablement demandés auprès des organismes référents.
•  Toute marque d’identification (nom, prénom, université, etc.) devra être évitée dans le titre ou le corps du texte afin de faciliter l’anonymisation des propositions.

 

PRÉSENTATION DU MANUSCRIT

Règles générales

• Police 12, Times New Roman, interligne 1 (ou 1,5) ; pas de feuille de style (pas de titre automatique) ; paramétrage du logiciel en français pour que les apostrophes soient en français (l’apostrophe et non l′apostrophe ou l’apostrophe).
• Les sauts de lignes doivent être limités : présenter les textes « au kilomètre », à l’exception des retours à la ligne pour changer de paragraphe
• Les abus de lignes blanches entre chaque paragraphe seront évitées, sauf si cela est signifiant (avant une conclusion par exemple).
• Les intertitres et les citations sorties doivent être signalés.
• Les intertitres creux (comme « introduction » ou « conclusion ») doivent être bannis ; laisser simplement une ligne blanche pour signaler le changement de section.
• Les fonctions automatiques de votre traitement de texte ne doivent pas être employées (à part pour les notes en bas de page) : pas de numérotation ou marquage automatique de listes.
• Les lettres capitales doivent être accentuées (onglet « insertion », puis « caractères spéciaux »)
• Les mots étrangers sont placés en italique.

Références bibliographiques (complètes, à placer en notes de bas de page)

Ouvrages et autres monographies
Règle : NOM Prénom, Titre de l’oeuvre, lieu d’édition, maison d’édition, année, page.
Exemple : DUPONT Jean, Traité sur la virgule, Paris, Gallimard, 1958-1961, t. III, p. 456
Articles dans une revue
Règle : NOM Prénom, « Titre de l’article », Nom de la revue numéro de la revue, date (année et éventuellement mois), page.
Exemple : DUPONT Jean, « L’usage de la virgule chez Tocqueville », Études historiques, 1980, p. 11-24
Articles dans un livre, un ouvrage collectif
Règle : NOM Prénom, « Titre de l’article », dans Ouvrage collectif, éd. / dir. nom du ou des éditeurs, lieu d’édition, maison d’édition, année, page
Exemple : DUPONT Jean, « La virgule chez les comparatistes », dans La science de la virgule, dir. MARTIN Jean, Paris, PUF, 1990, p. 31-56.
Manuscrits
Règle : Pour recto et verso utiliser r et v sans ponctuation. L’indication f. 123 indique ou bien le recto, ou bien le recto et le verso, f. 123r indique le recto seul, f. 123v le verso seul.
Exemples : BnF, n. a. fr. 23445, f. 29-36r ou BnF, fr. 12245, f. 35r
Ressources numériques
Dans le cas de ressources numériques, la référence doit si possible contenir deux dates (date de publication de l’article en ligne et date de consultation de la page web entre crochets) ainsi que l’adresse URL (http://…) complète.
Références abrégées
Règle : On pourra, au choix, utiliser les abréviations op. cit. et ibid., ou bien donner le surnom de l’auteur et/ou un titre abrégé.
Exemples : DUPONT, op. cit., p. 123. ou Dupont, Traité, p. 222.

Bibliographie :

Pour des raisons liées à la visibilité sur internet par les bases de données de références, nous vous demandons d’ajouter une bibliographie à la fin de votre article faisant apparaître les lectures qui ont contribué à votre travail.

 

CITATIONS

• Tout texte entre guillemets ou au format citation doit reproduire exactement celui de l’oeuvre citée.
• Les citations courtes (moins de trois lignes) doivent être intégrées dans le corps du texte et placées entre guillemets français (chevrons « . »), soit en langue originale dans le corps du texte avec traduction en note ou en parenthèse, soit en français avec, de façon facultative, la citation en langue originale en note ou en parenthèse.
• Utiliser les guillemets français « », avec les guillemets doubles “ ” pour les citations à l’intérieur des citations. S’il y a des mots ou citations dans une phrase déjà entre guillemets anglais, on utilise alors les apostrophes. Exemple : Il racontait : « Comme le disait Odette : “Swann est un ‘smart guy’” ».
• Ne pas utiliser l’ellipse … au début ou à la fin d’une citation. À l’intérieur d’une citation, les ellipses (sauf celles de l’original) sont toujours entre crochets […].
• Les modifications opérées à l’intérieur d’une citation pour permettre son intégration grammaticale dans la phrase se marquent en plaçant la (ou les) lettre(s) modifiée(s) entre crochets.
• Les citations plus longues (plus de trois lignes) seront séparées du texte principal :
Interligne simple/Taille de police : 10/Marge supplémentaire à gauche (au moins 1 cm)/Pas de guillemets

 

APPELS DE NOTE DE BAS DE PAGE

L’appel précède le dernier signe de ponctuation.
Exemples :
• Tocqueville est d’ailleurs du même avis¹.
• « Tocqueville est un pionnier du comparatisme »¹.

 

MODERNISATION DE LA LANGUE ET GRAPHIES ALTERNATIVES

• Les auteurs sont libres de conserver l’orthographe et la ponctuation initiales des textes qu’ils citent.
• Les auteurs sont libres d’employer ou non les graphies modifiées par la réforme orthographique de 1990.
• La graphie dite « inclusive » ne sera pas employée dans les Cahiers Tocqueville des Jeunes Chercheurs. L’accord en genre des noms de fonctions et de métiers est bien sûr toléré, tout comme, de façon ponctuelle, la double flexion et la parenthèse.